BioMarine, le premier forum mondial de la mer

N° 44 – octobre 2008

BioMarine 2008 est l’événement maritime majeur de la Présidence française de l’Union européenne. Afin de faire émerger des solutions concrètes et durables pour la mer et les océans, il rassemble pour la première fois, à Toulon et Marseille, du 20 au 24 octobre, deux mille leaders européens et internationaux du monde scientifique, industriel, politique et de la société civile. Quarante-deux pays sont présents, ainsi que l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne.

La mer et les océans sont au cœur de nombreuses activités humaines : transport maritime, ressources marines en nourriture et en énergie, biodiversité, environnement, tourisme… Le réchauffement climatique, les pollutions en mer, les catastrophes maritimes, la piraterie sont également des réalités manifestes pour lesquelles des solutions existent. Avec près de 150 intervenants internationaux au travers d’une cinquantaine de conférences et de débats, BioMarine a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique aux enjeux et aux problématiques de la mer dans une perspective de développement durable.

Par la spécificité de son approche transversale et internationale, cette manifestation a été labellisée par le gouvernement français « événement maritime officiel de la Présidence française de l’Union européenne ». Ainsi, BioMarine rassemble des acteurs majeurs européens et bénéficie d’un volet institutionnel et politique fort. Le thème de cette première édition est : « Vers une politique internationale : inspiration du modèle européen ».

Les deux premiers jours de cette plate-forme ont lieu au Palais des Congrès Neptune à Toulon, et portent sur les questions de géopolitique marine telles que le recul des glaciers, les problèmes de sécurité maritime ou de prévention des pollutions. Du 22 au 24 octobre 2008, BioMarine se déplace au Parc Chanot à Marseille pour aborder les questions d’environnement et d’énergie, avec un débat d’ouverture sur le changement climatique. Les énergies renouvelables du futur, les menaces qui pèsent sur les ressources vivantes de nos océans ou les biotechnologies marines sont au centre des débats. La dernière journée est placée sous le sigle de la politique maritime européenne intégrée et de son Livre Bleu.

Soutenu par la Commission européenne, cet événement est rendu possible par l’aide financière et la mobilisation forte des partenaires institutionnels qui accueillent BioMarine sur leur territoire : la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les conseils généraux des Bouches-du-Rhône et du Var, la Communauté d’agglomération de Toulon, la Communauté urbaine de Marseille Provence Métropole et la ville de Marseille. « La protection de la Méditerranée est l’affaire de tous et transcende les clivages politiques. L’Union pour la Méditerranée, fondée sur l’initiative du président de la République française, doit aussi prendre en compte la dimension environnementale, au-delà des seuls échanges économiques. Nous voulons que Marseille relève et gagne le défi de l’exemplarité écologique », observe dans un communiqué de presse Jean-Claude Gaudin, vice-président du Sénat et maire de Marseille.

Cette plate-forme internationale est également associée à d’autres événements comme Discovery Day, dédié à la découverte des principaux lieux industriels et scientifiques de Marseille et Toulon, ainsi que des compétences dans le domaine maritime.

L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), un des piliers de la recherche marine au niveau mondial, est aussi l’un des partenaires scientifiques majeurs de BioMarine. Une journée entière lui est consacrée. Le président, Jean-Yves Perrot, observe que « BioMarine s’inscrit dans la lignée des préoccupations européennes de l’Institut. Il s’agit de donner de la visibilité aux sciences marines dans ce forum dont les dimensions ne sont pas uniquement scientifiques. Une convergence va s’opérer entre nos réflexions internes et celles internationales qui nourriront les multiples rencontres ».

Le Premier ministre français, qui participera au Forum, sera accompagné de nombreuses délégations étrangères ainsi que de plusieurs membres de son gouvernement. « Pour cette première édition, BioMarine met à l’honneur le Canada, mais l’Allemagne, le Japon, le Portugal, la Norvège, l’Angleterre, la Pologne, la Chine, la Russie et les Etats-Unis seront aussi très présents, ainsi que l’ensemble de l’Union européenne » indique Pierre Erwes, président et fondateur de Forum BioMarine. C’est le Canada qui accueillera BioMarine en 2009, puis à nouveau la France en 2010, les Pays du Golf en 2011, et le Canada en 2012.

« BioMarine est avant tout une formidable plate-forme destinée aux foisonnements de projets. Les jeunes entrepreneurs, les grandes entreprises, les investisseurs, les chercheurs vont discuter, échanger, conclure des accords, financer le développement de start-up innovantes », reprend Pierre Erwes. Ce premier Forum associera le grand public au travers du Net. Les conférences seront transmises sur le Web et des forums Internet permettront au public d’échanger avec de nombreuses personnalités comme Maud Fontenoy, la célèbre navigatrice française, marraine officielle de BioMarine 2008. « Soyez tous à contre-courant », a-t-elle dit dans une interview spéciale pour BioMarine. « Il est temps de réagir pour notre planète avec des solutions concrètes pour la mer », sa seconde maison depuis sa plus tendre enfance.

Annik Bianchini

Sites Internet :

BioMarine : www.biomarine.org
Ifremer : www.ifremer.fr

Dernière modification : 29/04/2010

Haut de page