Déclaration du Quai d’Orsay : Taïwan - Exécution de six condamnés à mort

Lors de son point presse du 24 décembre 2012, le porte parole du Quai d’Orsay a fait la déclaration suivante :

La France condamne l’exécution de six condamnés à mort à Taïwan le 21 décembre 2012. Cette exécution intervient au lendemain de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies, à une majorité jamais atteinte auparavant, d’une résolution appelant à l’instauration d’un moratoire universel sur la peine de mort.

Nous demandons le rétablissement du moratoire observé de fait à Taïwan entre 2006 et 2010 et invitons les autorités à ouvrir un débat national sur l’avenir de la peine de mort.

La France, comme ses partenaires de l’Union européenne, réaffirme son opposition déterminée et constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances. C’est le sens de la campagne en faveur de l’abolition universelle lancée officiellement à Paris le 9 octobre 2012 par M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

Pour information

Dernière modification : 26/12/2012

Haut de page