Exemption de visas pour les ressortissants taiwanais en zone Schengen (11 janvier 2011) et pour les DROM-CTOM [中文]

- L’EXEMPTION DES VISA SCHENGEN

Certaines nationalités sont exemptées de visas court-séjour :

Les personnes dont la nationalité est soumise à visa de court-séjour doivent déposer une demande selon le motif de leur séjour.

A compter du 11 janvier 2011, les détenteurs d’un passeport taïwanais comportant leur numéro d’identité, qui désirent se rendre en Europe dans un ou plusieurs des pays signataires de l’accord Schengen (*) sont dispensés de l’obligation de visa pour des séjours touristiques, familiaux et d’affaires de moins de 90 jours (**).

* L’exemption de visa s’applique dans :

- les Etats de l’Espace Schengen :

Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark,Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande (pas un État membre de l’Union européenne) ; Italie, Lettonie, Lichtenstein (pas un État membre de l’Union européenne),Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Norvège (pas un État membre de l’Union européenne) , Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, République Tchèque.

Attention :

Plusieurs pays membres de l’UE ne font pas partie de l’Espace Schengen : Bulgarie, Roumanie, Chypre, Croatie, Irlande, Grande-Bretagne

Et 6 autres pays ou territoires associés : Andorre, Monaco, le Vatican, Saint-Marin, Groënland, Iles Feroe ne font pas partie de l’Espace Schengen.

** Le court séjour est un séjour dans l’« Espace Schengen » d’une durée de 90 jours maximum. Il peut s’agir d’un séjour ininterrompu n’excédant pas 90 jours ou d’une succession de séjours dont la durée cumulée est inférieure à 90 jours dans une période de 6 mois.

( A l’expiration d’un visa de long séjour, le visiteur doit quitter le territoire français et l’espace Schengen pour effectuer un nouveau séjour d’un maximum de 90 jours au titre de l’exemption. )

Vous trouverez les réponses à certaines questions d’ordre pratique liées à l’exemption de visa en cliquant sur le lien suivant :

http://ec.europa.eu/delegations/taiwan/travel_eu/visa/index_en.htm

L’EXEMPTION DE VISA DANS LES DROM-CTOM

La France a élargi la mesure d’exemption de visas pour les ressortissants taïwanais en zone Schengen aux Départements d’Outre-mer ainsi qu’aux Collectivités et territoires d’Outre-mer.

- Département de Français d’Outre-Mer (DROM) :

Les ressortissants taïwanais titulaires d’un passeport mentionnant un "Personal ID No" n’ont pas besoin de visa pour se rendre dans les Départements d’Outre-mer (Guyane Française, Martinique, La Guadeloupe, Saint Martin, Saint Barthélémy, La Réunion), dès lors que le séjour pour motif touristique ou pour affaires n’excède pas 90 jours sur une période de 6 mois.

- Collectivités Territoriales d’Outre-Mer (CTOM) :

Les ressortissants taïwanais ayant l’intention de se rendre dans les Territoires Français d’Outre-mer (Polynésie Française - Tahiti, Bora-Bora, Moorea, Iles Marquises, Saint Pierre & Miquelon, Mayotte, Nouvelle Calédonie, Wallis & Futuna) sont dispensés de visa dès lors qu’ils sont titulaires d’un passeport comportant un "Personal ID No" et que le séjour, touristique ou pour affaires, n’excède pas 90 jours sur une période de 6 mois.

LA DISPENSE DE VISA NE S’APPLIQUE PAS DANS LES CAS SUIVANTS

- Séjour dans les TAAF ( Terre Australes et Antarctiques françaises) ;
- Séjour du conjoint étranger : le conjoint étranger d’un ressortissant français, marié à l’occasion d’un court séjour en France, qui souhaite s’établir en France doit solliciter un visa de long séjour en qualité de conjoint de Français en faisant sa demande dans son pays de résidence.

- CONDITIONS D’ENTREE DANS L’ESPACE SCHENGEN ET LES DROM-CTOM

L’exemption de visas ne signifie pas que les ressortissants taïwanais peuvent accéder inconditionnellement à l’espace Schengen. Ils doivent pouvoir justifier leur admission sur la base d’un certain nombre de documents.

Liste des documents requis, qui permettent de vérifier le respect des conditions d’entrée dans l’espace Schengen.

Pour l’accès aux informations du Code Schengen

- A PROPOS DE L’ASSURANCE VOYAGE

La possession d’une assurance maladie-rapatriement est vivement conseillée.

Lorsque vous voyagez, même un accident bénin ou une maladie sans gravité peut entraîner des dépenses importantes.

Si vous n’avez pas d’assurance, le montant des frais vous incombera personnellement.

Votre régime d’assurance maladie taïwanais ne prend en charge qu’une portion limitée des frais médicaux et ne couvrira pas le coût d’un rapatriement. De plus, vous devrez vous-même avancer le montant des frais.

Une assurance voyage complémentaire vous offre des garanties supérieures et couvrira les frais de soins médicaux d’urgence et de rapatriement.

Liste des assureurs possibles :http://www.france-taipei.org/spip.php?article2863

Dernière modification : 13/06/2016

Haut de page