Foyer de grippe aviaire à Taïwan

Le ministère de l’agriculture taïwanais a notifié le 11 janvier 2015 à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) des foyers de grippe aviaire hautement pathogènes. Plusieurs exploitations volaillères ont été infectées par deux souches de la grippe aviaire : H5N8 et H5N2.

Ces notifications sont consultables sur le site de l’OIE : http://www.oie.int/fr/sante-animale-dans-le-monde/mise-a-jour-sur-linfluenza-aviaire/2015/.

Fortement contagieuse pour certaines espèces, elle peut entraîner une mortalité élevée.
Et dans certaines conditions la maladie peut se transmettre à l’homme.

Afin afin d’éviter tout risque de contamination, il est conseillé :

- de se tenir à distance des élevages de volailles et de porcs, des marchés d’animaux vivants, des fermes ou des zoos, des combats de coqs ;
- de ne pas manipuler les cadavres d’oiseaux et d’éviter le contact avec leurs déjections (l’attention des chasseurs est particulièrement attirée) ;
- de ne pas ramener de volaille vivante à son domicile ;
- de se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques ;
- d’éviter de marcher pieds nus ou en sandales dans les marchés ou à proximité d’élevage de volailles (penser à laver soigneusement les pieds des enfants).

Sur le plan alimentaire, il est recommandé :

- d’éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits ;
- d’isoler la viande de volaille crue des aliments cuits ou prêts à la consommation ;
- de ne pas utiliser la même planche à découper ni le même couteau pour préparer les viandes crues et les aliments cuits ou prêts à la consommation ;
- d’éviter de gober les œufs, de ne pas utiliser d’œuf cru ou à la coque dans des plats qui ne seront pas cuits ensuite ;
- de laver scrupuleusement, à l’eau et au savon, toutes les surfaces et tous les ustensiles ayant servi à manipuler des aliments ;
- de se laver les mains soigneusement après la manipulation des produits crus avant cuisson.

Enfin cas de syndrome grippal (fièvre, fatigue, douleurs musculaires, maux de tête, toux, écoulement nasal) et/ou de conjonctivite, contactez votre médecin.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulterla page "grippe aviaire"du site du Ministère des Affaires étrangères et le site internet du Centre de contrôle des maladies du ministère de la santé taïwanais.

Dernière modification : 14/01/2015

Haut de page