Interview de Gaius : gagnant de la French Tech Ticket 2015 [中文]

Coup d’oeil avec interview vidéo à l’appui, de Anthony Wei, PDG de la start-up Gaius, lauréate du French Tech Ticket l’année dernière, et qui développe son scooter intelligent en France.

Interview d’Anthony Wei, PDG de Gaius

Les facteurs français bientôt sur des scooters électriques taiwanais ? Le BFT a rencontré Anthony Wei, PDG de Gaius au mois de décembre juste avant que la start-up taiwanaise, gagnante du concours « French Tech Ticket » ne s’installe en France avec de belles perspectives de coopération.

Interview en anglais réalisée par Aurélie Kernaléguen et Auriane Faure du BFT

Gaius reçu à l’Elysée par le Président Hollande

Les entrepreneurs taiwanais de la start-up Gaius Automotive, Anthony Wei et Brian Fan, et le Président François Hollande ont le sourire, et pour cause ! Paris est devenue la capitale de l’innovation pour les 50 start-ups lauréates du concours French Tech Ticket reçues au mois de mars par le Président François Hollande à l’Elysée, parmi lesquelles la start-up taiwanaise Gaius.
JPEG
JPEG

Article Les Echos : Gaius prend ses quartiers à Paris

Article publié dans Les Echos (4 fév 2016) : "Gaius prend ses quartiers à Paris"

Lien :http://www.lesechos.fr/vg/articles/1c/c1e7881c.php

La start-up taïwanaise, qui figure parmi les 25 lauréats du concours French Tech Ticket, a mis au point un scooter original.

Deux ingénieurs de Gaius viennent de prendre leurs quartiers ce mois-ci, dans la capitale française. Deux représentants de cette jeune pousse spécialisée dans les technologies de mobilité vertes, la seule de Taïwan à figurer parmi les 25 lauréats (sur 700 candidats) de l’initiative French Tech Ticket, destinée à attirer, en France, les innovateurs étrangers. Le pays des 35 heures comme première implantation internationale ? « La France sera notre passerelle pour l’Europe, et les autres pays n’ont pas été aussi "agressifs" », explique Anthony Wei, son fondateur et directeur général.

Gaius, qui a levé 3 millions de dollars, mais n’affiche encore que très peu de revenus, a développé un prototype de voiture autonome avec l’université d’Oxford. Le thème est très porteur, mais pas encore suffisamment mûr. « Je n’imagine pas une mise sur le marché avant dix ou quinze ans », estime cet ingénieur formé au Canada et grand spécialiste des voitures de course.
De futurs emplois en France ?

En attendant, la société mise sur son scooter intelligent avec affichage tête haute et, surtout, un espace de stockage à l’arrière. « Rendez-vous compte, explique-Anthony Wei , grâce à ce véhicule, on quadruple la capacité de stockage d’un simple scooter sans l’encombrement d’un camion. » Idéal pour les livraisons, la police ou les services de premiers soins type Samu. Et plus besoin de batterie : il suffit de glisser la roue avant dans un rail spécial. « Nous sommes les seuls à maîtriser cette technologie », assure-t-il en garantissant une autonomie de 120 kilomètres à vitesse de ville. Comptez de 3.000 euros, pour la version de base, à 5.000 euros pour la version cargo.

Gaius mène actuellement deux projets pilotes à Taïwan et au Japon, tandis qu’en France La Poste et Schneider étudient le concept. Si un contrat devait suivre, Anthony Wei imagine d’installer, en France, un centre de localisation des scooters et de développement logiciel.

Gaius dévoile la Zoé en coopération avec Renault à Taiwan

La nouvelle voiture électrique Zoé, née de la French Tech de Renault et de la technologie taiwanaise Gaius, a d’ailleurs été dévoilée à Taiwan au salon Smart City à Taipei au mois de mars, en présence du Directeur du Bureau Français, M. Benoît Guidée. Autour de cette mascotte, la présence française au salon comptait notamment le Président de l’innovante Métropole de Grenoble M. Christophe Ferrari, ainsi que six start-ups françaises.

JPEG

Dernière modification : 03/08/2016

Haut de page