Journées européennes du patrimoine 17-18 septembre 2016 [中文]

La 33e édition des JEP célèbre un thème essentiel, inscrit dans l’histoire de cet événement créé en 1984 et au cœur de notre société : "Patrimoine et citoyenneté".

JPEG

Dès la Révolution française, le patrimoine culturel est conçu comme un outil d’émancipation et d’instruction du peuple. Les lois du 30 mars 1887, puis du 31 décembre 1913 instituent, pour le classement, puis l’inscription au titre des monuments historiques, le double critère d’intérêt d’art ou d’histoire : les monuments historiques de la France ne sont pas seulement constitués des édifices religieux ou châteaux remarquables sur le plan architectural, mais aussi d’édifices à peu près dépourvus d’intérêt architectural ou décoratif qui ont été le théâtre d’événements fondateurs de l’histoire de la République.

Le patrimoine est à la fois un symbole de la citoyenneté française, et un lieu où elle peut trouver à s’exercer et à se renforcer. Le patrimoine culturel est l’un des domaines où se mobilisent le plus, en France, à côté des problématiques sociales et humanitaires, le bénévolat et l’engagement associatif.

Evolution récente, la nature et les paysages font partie du patrimoine depuis le sommet de la Terre à Rio en 1992 et l’ouverture, la même année, de la Convention du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à la notion de « paysages culturels ».
La Convention Européenne du Paysage de 2000, et plus récemment les textes relatifs à la transition énergétique et à la croissance verte ainsi qu’à la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages, ont renforcé la protection des paysages. La nature et les paysages sont plus que jamais des motifs d’expression de citoyenneté pour ceux qui, de plus en plus nombreux, s’engagent en faveur de la préservation de l’environnement. Les espaces et les sites naturels, les paysages d’exception, reconnus comme éléments constitutifs du patrimoine national, sont de véritables sources d’inspiration renouvelée pour l’engagement éco-citoyen.

Comme le rappelle la ministre de la culture, Mme Audrey Azoulay, « la pleine appropriation du patrimoine renforce le lien social. C’est une fierté qui peut aussi servir de ferment au développement économique. »

En France, 17 000 monuments seront ouverts au public et plus de 26 000 animations organisées en métropole et dans les outre-mer.
Plus d’informations : http://journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr/

Dernière modification : 16/09/2016

Haut de page