L’architecte Pascal Rollet en visite à Taiwan [中文]

L’architecte Pascal Rollet, qui a animé des ateliers à la COP 21 en novembre dernier a Paris, a donné plusieurs conférences durant sa visite sur invitation du BFT à Taiwan.

JPEG

Conférence : les villes de demain

Pour faire face au changement climatique et aux autres défis qui nous attendent, il ne suffit pas de construire quelques bâtiments environnementaux isolés. Les architectes devront mélanger habitat, lieu de travail et agriculture, en utilisant si possible des matériaux recyclés. La distribution d’énergie devra être réorganisée selon des réseaux intelligents (smart grids). C’est tout notre mode de vie qui est à repenser, ainsi que notre façon de produire et de consommer l’énergie.
Pour relever ces défis, nous devrons passer d’une culture de la performance à une culture de l’optimisation.

En France et à Taiwan, ce changement progressif de mentalités a déjà commencé. La ville de Grenoble, par exemple, est en pointe dans les smart grids. Quant à Taiwan, l’architecte David Tseng et ses étudiants de l’université Chiao Tong ont remporté en 2014 plusieurs prix au concours Solar Décathlon avec leur "Orchid House" (qu’ils ont montée eux-mêmes !), une maison écologique juchée sur le toit d’un immeuble.

Pascal Rollet, David Tseng, et surtout leurs étudiants : ils construisent pour nous, et avec nous, le monde de demain.

JPEG
JPEG

Diaporama photos de la conférence :
©Bureau français de Taipei/ SV

Encore merci à Environmental Jurists Association (EJA) et Taipei Bar Association, qui ont co-organisé cette conférence avec le BFT !

Conférence à Kaohsiung : l’architecture durable face au défi climatique

Pascal Rollet a présenté son projet d’habitat d’urgence à partir de containers. En cas de catastrophe naturelle, cet habitat peut-être construit très rapidement et loger une centaine de familles !

JPEG
© Lipsky + Rollet architectes

Interviews dans la presse locale

L’architecte français Pascal Rollet a échangé avec la communauté taiwanaise sur la valeur de constructions durables en accord avec l’environnement. Citant l’architecte Chilien Alejandro Aravena, « nous aimerions tirer de l’architecture que, malgré la pénurie des moyens, il faut mettre en valeur ce qui est présent au lieu de se plaindre de ce qui manque », il a proposé ses pistes de réflexion qui sont tout autant de solutions, dans une interview donnée à la presse taiwanaise.

  • Lien de l’article en chinois publié sur Business Weekly : Cliquez ici
  • Lien de l’article en chinois qui revient sur le parcours de l’architecte publié dans Commonwealth : Cliquez ici

Dernière modification : 27/07/2016

Haut de page