La Conférence internationale DERBI

La Conférence internationale DERBI (Développement des Energies renouvelables dans le Bâtiment et l’Industrie), rendez-vous incontournable des spécialistes du développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l’industrie, accueillera plus de 1 000 congressistes, du 5 au 7 juin 2008, dans le Palais des congrès de Perpignan. Innovation et développement international sont les deux axes forts de cette troisième édition où les représentants de 30 pays sont attendus. Véritable vitrine de l’énergie renouvelable, au cœur d’une des régions les plus ensoleillées de France située aux limites de l’Espagne et de la Méditerranée, la Cerdagne accueille des fours solaires sur le territoire des communes de Mont-Louis et de Font-Romeu-Odeillo-Via. Vingt ans après sa fermeture, la centrale solaire Thémis de Targassonne retrouve une nouvelle vie.

Solaire, photovoltaïque, éolien, bois énergie, géothermie ? Le public va tout savoir : des tables rondes de discussions et d’information, réparties en seize ateliers thématiques, sont organisées, pendant trois jours, par des spécialistes et des chercheurs de haut niveau. Plus de trois cents rendez-vous d’affaires internationaux sont annoncés, ainsi qu’une exposition de technologies innovantes. A peine trois ans après sa création à Perpignan, le pôle de compétitivité DERBI multiplie les succès. Sa conférence internationale sur les énergies renouvelables est devenue un lieu de rencontre très prisé des professionnels. « Le pôle de compétitivité DERBI a pour ambition de développer l’innovation, la recherche, la formation, le développement et la création d’entreprises, sur un plan régional, national et international, et de contribuer ainsi à l’atteinte de l’objectif de 20 % d’énergies renouvelables dans la production européenne à l’horizon 2020 », explique André Joffre, président du pôle de compétitivité DERBI.

Pour cette troisième édition, le pôle met à l’honneur la Californie, véritable creuset de start-up et de PME très actives dans le domaine des énergies renouvelables. « Cette présence américaine fait suite à l’invitation d’une délégation du pôle DERBI qui, accompagné des pôles de compétitivité Tenerrdis (Rhône-Alpes) et Capernergies (PACA et Corse), s’est rendue aux Etats-Unis, dans la Silicon Valley, en janvier 2008. Principal objectif de cette mission : « évaluer l’état d’avancement des technologies émergentes de la filière photovoltaïque », précise André Joffre. Le programme a permis aux participants de visiter onze sociétés californiennes parmi les leaders du secteur. L’entreprise Google a accueilli la délégation à Mountain View pour une visite de ses toits et de ses parkings recouverts de panneaux photovoltaïques. Cette stratégie de coopération entre les pôles de compétitivité s’inscrit pleinement dans la dynamique de la nouvelle politique industrielle du gouvernement. En s’engageant dans une démarche d’échanges et de partenariats au-delà de leurs territoires, les trois pôles régionaux, qui ont décidé de jouer la carte de la complémentarité, développent ainsi des actions synergiques en vue de renforcer le savoir-faire national et d’acquérir une visibilité internationale. « Nous nous sommes déjà rendus en Espagne, au Portugal, en Inde, des pays qui sont à la pointe de la production et de l’utilisation des énergies renouvelables. Nous irons au Japon, où l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) y est très présente, et en Allemagne », reprend André Joffre.

Selon des chiffres publiés par le cabinet Ernst & Young, les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables pourraient atteindre les 750 milliards de dollars d’ici 2016. « La demande pour les énergies renouvelables augmente à un rythme sans précédent, dopée par des programmes incitatifs compétitifs des gouvernements », souligne un analyste du cabinet. Dans cette optique, les projets sont nombreux et la Cerdagne a su tirer les bénéfices de sa situation géographique et de ses richesses naturelles.

Installé depuis 1953 dans les remparts de la cité fortifiée de Vauban, à 1600 mètres d’altitude, au cœur des montagnes ensoleillées des Pyrénées, le four solaire de Mont-Louis est le premier four solaire au monde. L’endroit fut choisi pour le nombre d’heures d’ensoleillement par an, à savoir plus de 3000 heures de soleil (soit 300 jours sur 365). 860 petits miroirs assemblés dans une parabole renvoient les rayons du soleil sur un foyer où la température peut atteindre 3000° C. Lors du choc pétrolier de 1973, il fut envisagé d’utiliser cette source d’énergie comme centrale pour fournir de l’énergie. La visite des installations du four solaire de Mont-Louis permet d’en apprendre beaucoup sur cette formidable source d’énergie qu’est le soleil et de proposer à ses visiteurs d’étonnantes expériences.

Le four solaire de Mont-Louis fut le préambule, la maquette de l’immense four solaire d’Odeillo, mis en service en 1969 par le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), à proximité de Font Romeu. Ici, on n’est plus dans l’expérience mais dans l’utilisation grandeur nature de l’énergie solaire à des fins expérimentales et industrielles. Le site est impressionnant avec ses 63 miroirs plans étagés à flanc de pente renvoyant les rayons solaires sur l’énorme parabole faite de 9.130 petits miroirs concaves.

A une dizaine de kilomètres de là, à Targassonne, le CNRS a aussi construit, en 1983, une centrale solaire appelée Thémis, utilisant le même principe. Vingt ans après l’abandon de son exploitation par EDF (Electricité de France), elle retrouve une seconde vie grâce à DERBI et aux acteurs de la région, et produit à nouveau de l’électricité. « Très propice à la recherche pendant toute l’année, Thémis va devenir une plate-forme technologique qui accueillera des chercheurs du monde entier », assure André Joffre.

Attirées par le pôle DERBI, des laboratoires de recherche et des entreprises commencent à s’établir dans la région et établissent de nombreux partenariats. C’est ainsi le cas de Naskeo Environnement, qui a installé à Narbonne son pôle R&D, d’Apex-Bp Solar, de Tecsol, du BRGM, de Suez ou encore de la Compagnie du Vent. Comme l’indique André Joffre, « il y a une importante perspective d’accueil de sociétés étrangères qui voudraient s’implanter dans la région. Notre souhait est de faire de la conférence DERBI ce que Davos est à l’économie ».

Annik Bianchini

Sites internet :

www.pole-derbi.com
www.mont-louis.net/foursolaire.htm

Dernière modification : 29/04/2010

Haut de page