La compétitivité française en ordre de marche selon le World Economic Forum

Aujourd’hui, le World Economic Forum publiait le « Global Competitiveness Report 2014-2015 » qui propose un indice de compétitivité mondiale. La France se classe en 23ème position sur 144 pays (10ième place au sein de l’Union Européenne). La stabilité du classement cette année vient interrompre la baisse continue engagée depuis 2010.


Une nette progression

Mobilisée pour améliorer l’environnement des affaires, la France a engagé des réformes importantes, notamment la loi de sécurisation de l’emploi issue d’un accord avec les partenaires sociaux, le nouveau programme d’investissements d’avenir et la création de la BPI France. « Ces mesures permettent d’améliorer la perception de notre économie avec des évolutions positives sur certains de ses aspects autant de signes devant nous encourager à poursuivre les réformes engagées. »

La France a enregistré en 2014 un gain :
- De 10 rangs dans le pilier « efficacité du marché du travail » intégrant les indicateurs liés à la flexibilité ;
- La progression de 4 rangs dans le pilier « Développement du marché financier » intégrant des indicateurs tels que la facilité d’accès aux prêts financiers.

Des atouts structurels et des avantages compétitifs qualitatifs

Ce classement souligne également que la France maintient ses atouts structurels et présente des avantages compétitifs qualitatifs :
- Les infrastructures de la France figurent parmi les meilleures du monde (8ème) ;
- Une main d’œuvre compétente, et un système éducatif de grande qualité plébiscité dans le monde (8ème pour la qualité des écoles de management, 17ème pour la qualité de l’éducation dans les sciences et les mathématiques) ;
- La France a acquis une culture d’entreprise « agressive » dans l’adoption de nouvelles technologies (17ème pour le pilier niveau technologique), qui induisent notamment des gains de productivité. La sophistication de sa culture d’entreprise et son « leadership » dans le domaine de l’innovation (19ème dans le pilier innovation) avec une reconnaissance de la qualité des institutions de recherche scientifique (12ème) sont des atouts importants ;
- Enfin, la taille du marché français constitue également un atout majeur pour la compétitivité de site France (8ème pour le pilier « taille du marché ») ;

Les classements internationaux ont pris une importance considérable dans l’opinion portée sur chaque pays, particulièrement dans le domaine économique. Ils tendent à influencer les décisions des investisseurs et des partenaires potentiels de nos entreprises. Analyser leurs résultats est essentiel aussi bien pour valoriser les atouts de la France à l’international que pour connaître les faiblesses relatives de notre économie et pouvoir agir en conséquence. C’est tout le sens du Livre blanc de l’AFII qui décrypte les écarts entre ces résultats et la réalité économique.

Vous pouvez consulter le document ici

Dernière modification : 11/09/2014

Haut de page