La journée européenne des langues, une grande fête pour tous

N° 38 – septembre 2008

Le 26 septembre, Paris accueillera la Journée du multilinguisme européen : une grande fête, avec des parcours ludiques, spectaculaires, surprenants, destinée à attirer un public nombreux et varié. A cette occasion, des personnalités du monde de la culture et des linguistes européens se réuniront à la Sorbonne.

Pour la première fois à Paris, le grand public est invité à découvrir toute la richesse et la diversité linguistiques européennes. Le 26 septembre, à l’occasion de la Journée européenne des langues, la capitale française vivra au rythme des langues de l’Europe. Ses bâtiments, ses rues, son tissu urbain deviendront le terrain de jeux de ce multilinguisme, le temps de l’opération Langues en fête. De multiples performances artistiques et des animations originales, ludiques et poétiques, organisées un peu partout dans les rues parisiennes, donneront au public l’envie d’aller à la rencontre des langues étrangères.

C’est ainsi que dès le début de la journée des milliers de mots et de phrases écrits dans toutes les langues investiront l’espace. Et comme la musique est le premier vecteur de communication entre les pays, notamment chez les jeunes, sur la place de la Sorbonne, des installations sonores feront découvrir toutes sortes de chansons, sans oublier les tubes européens qui ont franchi les frontières pour devenir des références populaires connues de tous.

A la tombée de la nuit, des mots lumineux, écrits en plusieurs langues, choisis par le public lui-même, seront écrits et projetés en direct par un collectif d’artistes sur les façades d’édifices emblématiques le long de la Seine. Effet spectaculaire garanti !

Autre exemple, les plus jeunes sont conviés, avec l’opération Itnéraire, contes et légendes du monde entier, à venir écouter des récits du monde entier, en français et en langue originale, afin de découvrir des cultures différentes, en mots et en douceurs. Ce sont les instituts culturels étrangers membres du FICEP, le Forum des Instituts culturels étrangers à Paris, association unique au monde et particulièrement active dans la promotion de la diversité culturelle, qui organisent cette animation dans leurs locaux.

La sensibilisation du grand public à la variété des langues européennes ne se limitera d’ailleurs pas à une seule journée, aussi grandiose soit-elle. Jusqu’au 28 septembre, les centres membres du FICEP se mobiliseront et mettront tout leur savoir-faire en œuvre. Ils proposeront notamment des initiations, ouvertes à tous, à plus de 50 langues grâce au Passeport pour les langues. Ils offriront également de participer à un grand concours, L’invitation au voyage, où il s’agira de reconstituer le célèbre poème de Charles Baudelaire en 44 langues.

Cet événement s’inscrit dans le programme de la Saison culturelle européenne. La Journée européenne des langues elle-même bénéficie d’un large concours des institutions puisqu’elle est organisée par les ministères français des Affaires étrangères et européennes, de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Culture et de la Communication, en liaison avec le Secrétariat général de la Présidence française de l’Union européenne et avec le soutien de la Commission européenne.

Par ailleurs, toujours le 26 septembre, la France invite près d’un millier de personnalités provenant de l’ensemble des pays de l’Union européenne et de l’Espace économique européen à assister aux Etats généraux du multilinguisme, dans le lieu prestigieux qu’est le Grand amphithéâtre de la Sorbonne. Ce colloque a été préparé en amont par un conseil d’orientation composé d’une quarantaine d’écrivains et de spécialistes, parmi lesquels le romancier franco-libanais Amin Maalouf, la directrice de recherche au CNRS Barbara Cassin ou encore la fameuse linguiste et psychanalyste française d’origine bulgare Julia Kristeva.

Responsables politiques et institutionnels, spécialistes et experts et, surtout, représentants de la société civile seront ainsi conviés à confronter leur vision du multilinguisme. Plusieurs tables rondes seront organisées sur des thèmes très concrets : la créativité et l’innovation pédagogique dans l’enseignement des langues ; le rôle des compétences linguistiques dans la compétitivité économique et la cohésion sociale ; la traduction et la circulation des œuvres culturelles, qu’elles soient littéraires, scientifiques, cinématographiques, audiovisuelles, théâtrales. On envisagera lors de cette dernière table ronde l’avenir des métiers de la traduction et les perspectives fournies par le développement des technologies numériques.

A cette occasion, le Commissaire européen pour le multilinguisme, le Roumain Leonard Orban, présentera la stratégie de l’Union européenne et les mesures qu’elle envisage de mettre en œuvre avec l’appui des Etats. Les conclusions opérationnelles tirées de ce colloque orienteront bien sûr les nouvelles perspectives de la politique européenne en faveur de la diversité linguistique.

Si la Journée européenne des langues prend cette année une ampleur particulière à Paris, c’est en grande partie bien sûr du fait de la Présidence française de l’Union européenne. Mais elle est célébrée dans toute l’Europe depuis 2001 et, cette année encore, elle suscitera diverses manifestations dans d’autres villes européennes et françaises.

Sylvie Thomas

Pour en savoir plus :

www.ue2008.fr
www.languesenfete.fr

Dernière modification : 29/04/2010

Haut de page