La ville européenne des sciences, un évènement festif

N° 46 – novembre 2008

Robots, antennes satellites, jardin botanique, station polaire, spectacles, manipulations interactives, expériences spectaculaires… Les 14, 15 et 16 novembre, la nef du Grand Palais accueille des ateliers et animations conçus conjointement par des scientifiques de tous les pays européens. L’occasion pour le public de s’informer, en s’amusant, sur les recherches les plus récentes dans tous les domaines proches de ses préoccupations et des problèmes de notre époque.

Une manifestation ludique et spectaculaire va donner à Paris une ampleur particulière à la Fête de la Science, organisée chaque année depuis 1992 dans toute la France. A l’occasion de la Présidence française de l’Union européenne, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a lancé un appel à projets, auquel ont répondu plus de 200 organisations. Cette forte mobilisation de la communauté scientifique a permis à plusieurs pays d’Europe, dont la France, l’Italie, la Belgique, le Danemark ou encore l’Autriche, de concevoir, en partenariat, 70 réalisations qui seront proposées dans le cadre de La Ville européenne des Sciences. Celle-ci sera, installée les 14, 15 et 16 novembre dans le lieu prestigieux qu’est la nef du Grand Palais, avec ses 12 000 m2 sous sa verrière de 45 mètres de haut. Les chercheurs présenteront leurs travaux au grand public sous forme d’animations originales.

Dès son arrivée sur le parvis du Grand Palais, le visiteur sera entraîné au cœur d’une ville grandeur nature fourmillant d’activités. Il ira de surprise en surprise, commençant par plonger dans la Mécanique des émotions grâce à une sculpture capable de produire une musique infrasonore à son contact ! Le Parking des Sciences, quant à lui, hébergera deux camions de diffusion scientifique dont l’un venu de Belgique, à l’usage des lycéens et collégiens.

En pénétrant sous la nef, le public, parcourant les rues, croisera un groupe de robots ou un ballon dirigeable de dernière génération. Place de l’Europe, il traversera le Carrefour de la Fusion où des vidéos, des maquettes interactives, des expériences impressionnantes présenteront le résultat d’un travail sur une énergie propre pour l’avenir. Le Campement polaire lui permettra de vivre in situ les découvertes majeures dans le domaine de l’atmosphère et du climat. L’environnement est aussi au cœur de l’Observatoire du CO2, de la Maison de l’Energie, du Parc de la Biodiversité, de l’Atelier du Climat, de la Bioraffinerie qui montrera comment mieux utiliser les plantes, du Comptoir du Froid, qui abordera aussi la sécurité alimentaire, et du Carrefour de la Prévention qui recensera les moyens de lutte contre les menaces nucléaire, radiologique, biologique ou chimique.

Quai des océanautes, le visiteur plongera dans les fonds sous-marins. Dans le Pavillon de l’Espace, il visualisera les dernières techniques spatiales. Avenue de la connaissance, les curieux se promèneront à l’intérieur d’une structure d’avion. Grâce à la Coupole astronomique, ils seront mis en contact avec les télescopes les plus perfectionnés au monde. Quant aux amateurs de découvertes et de sensations fortes, ils seront immanquablement attiré par le Cyber quartier, qui dévoile les technologies du futur, le Cyclotron et ses machines extraordinaires, les Forages océaniques, qui décrivent la vie à bord du plus grand navire foreur du monde, le Carrefour de la lumière, qui fait voyager dans le temps et l’espace, le Radar Meteor, l’Appartement du laser ou la Maison des nanotechnologies.

Le domaine médical sera largement couvert, avec le Laboratoire de recherche médicale, placé sous le signe de l’ADN (acide désoxyribonucléique - molécule support de l’information génétique héréditaire) et qui présentera les dernières innovations, l’Arche des micro-organismes qui révèlera les mystères des bactéries, l’Académie du cerveau qui permettra de découvrir les mécanismes neurocognitifs, le Triangle du vivant qui offre l’opportunité d’explorer molécules, tissus, organes…

Des spectacles ambulants sillonneront les rues de la Ville. Comédiens et présentateurs de shows scientifiques investiront également l’espace jeune public, particulièrement développé, imaginé par la Cité des sciences et de l’industrie afin que les jeux, animations, manipulations suscitent des vocations ! Il y aura aussi un espace cinéma, une librairie, une Citadelle de l’Histoire qui réunit 180 chercheurs, de 45 universités et de 31 pays, en quête d’identité européenne.

Physique, mathématiques, urbanisme, démographie, architecture, archéologie, géologie, étude des séismes, agriculture, analyse d’œuvres d’art, méthodes de sécurité routière, toutes les sciences, toutes les techniques, dans tous les domaines qui nous préoccupent aujourd’hui, seront représentées lors de cette manifestation. Partout, les chercheurs seront là pour dialoguer, répondre aux questions, rencontrer le public de façon conviviale au Café des sciences et au Carrefour des controverses où les discussions s’annoncent animées ; on y parlera OGM, construction d’autoroutes, machines à voter électroniques…

Cette opération ludique mais aussi pédagogique, qui vise à favoriser les échanges entre les chercheurs et les citoyens, devrait contribuer à développer les connaissances des visiteurs et à leur faire mesurer à quel point la science concerne leur vie de tous les jours.

Sylvie Thomas

Dernière modification : 29/04/2010

Haut de page