Le plan d’urgence grippe aviaire du Bureau Français de Taipei

Introduction

Ce plan est une déclinaison au niveau du Bureau Français de Taipei du « plan gouvernemental de prévention et de lutte contre une pandémie grippale », qui a été approuvé par les services du Premier ministre. Il précise les dispositions prises pour assurer la protection des ressortissants français à l’étranger.

Le dispositif national a pour objet d’assurer la mise en place de mesures capables d’une part, de prévenir l’apparition et de contenir la diffusion d’un nouveau virus grippal en phase pré-pandémique, et d’autre part, en phase pandémique, d’organiser une réponse adaptée du système de santé à l’augmentation rapide et massive des besoins de prise en charge, et d’en limiter l’impact global sur le fonctionnement de notre pays.

Problématique particulière d’une pandémie grippale

La menace d’une pandémie grippale est liée à l’apparition ou la re-émergence d’un virus de la grippe non couvert par les vaccins actuels, avec transmission inter-humaine. L’apparition de ce nouveau virus serait le résultat d’une variation antigénique brutale, produit d’échanges entre souches animales et humaines, qui restent heureusement rares.

Le virus H5N1 de la grippe aviaire est l’une de ces souches animales. Très pathogène, il a provoqué à partir de la mi-décembre 2003 une épizootie sans précédent puisqu’elle touchait à la fin de l’année 2005 une quinzaine de pays et avait provoqué 141 cas d’infection humaine recensés, à l’origine de 73 décès.

La particularité de la grippe par rapport à d’autres maladies virales telles que le SRAS réside dans sa forte contagiosité (contagion par voie aérienne), débutant un jour avant l’apparition de symptômes. Ce dernier point rend très difficile toute mesure de prévention, la détection et l’isolement des personnes contagieuses étant dès lors pratiquement irréalisable. Compte tenu de la grande mobilité de la population à l’échelle mondiale et de l’importance des échanges notamment aériens entre les pays, le risque d’une dissémination mondiale rapide du virus, avant qu’un vaccin adapté puisse être disponible, est d’emblée majeur.

Le délai d’apparition des premiers symptômes de la grippe est de 1 à 7 jours, et les signes durent de 5 à 10 jours. Le malade est contagieux 24 heures avant l’apparition des premiers signes cliniques et pendant la période symptomatique de la maladie. L’extension d’une pandémie se fait par vagues successives, pouvant s’installer en 2 à 4 semaines et durer chacune 8 à 12 semaines, séparées de quelques mois voire davantage.

Dans le cas d’un virus particulièrement virulent à l’origine d’une morbidité et d’une mortalité sévères chez les personnes exposées, une saturation rapide des services de soins et une paralysie partielle des services essentiels au fonctionnement de la société et de l’Etat sont à redouter. La mise en évidence de cas limités de transmission inter-humaine d’un nouveau virus, avec un risque de pandémie, peut être à l’origine de mouvements de panique de nature à compromettre l’efficacité de la gestion ultérieure. Cela montre l’importance d’une communication adéquate en période pré-pandémique.

Dans ce contexte, les principaux objectifs du « plan gouvernemental de prévention et de lutte contre une pandémie grippale » sont de protéger nos ressortissants à l’étranger, d’organiser la continuité de l’Etat dans un contexte dégradé et d’accompagner cette stratégie par un large effort de communication.

Le dispositif du Bureau français de Taipei

L’organisation du poste est étroitement liée au niveau de gravité des phases pré-pandémique et pandémique de la maladie. Le dispositif national, construit à partir des différentes phases et niveaux d’alerte définis par l’OMS, distingue ainsi 3 périodes : une période inter-pandémique, une période d’alerte pandémique et une période pandémique, correspondant à la phase d’extension de la pandémie à travers le monde

Phases OMS - Plan français

Période inter-pandémique
Phase 1 pas de nouveau virus grippal circulant chez l’homme Situation 1
Phase 2 pas de nouveau virus grippal circulant chez l’homme, malgré un virus animal occasionnant un risque substantiel de maladie humaine Situations 2A et 2B
Période d’alerte pandémique (pré-pandémie)
Phase 3 Infection humaine par un nouveau virus (pas de transmission inter-humaine, ou de rares cas isolés liés à des contacts rapprochés) Situations 3A et 3B
Phase 4 Cas groupés (clusters) de transmission inter-humaine limitée et localisée (virus incomplètement adapté aux humains) Situations 4A et 4B
Phase 5 Extension des cas groupés, encore géographiquement localisés Situations 5A et 5B
Période pandémique
Phase 6 Forte transmission inter-humaine dans la population avec extension géographique rapide (extension mondiale) Situation 6

N.B. les situations A correspondent à une présence du virus à l’étranger, les situation B à une présence du virus en France.

Le dispositif du Bureau français de Taipei est le suivant :

- Un Conseiller médical grippe aviaire, chargé de conseiller le Directeur du Bureau français de Taipei, d’assurer le contact avec les autorités sanitaires locales et une veille épidémiologique - Dr Coralie YUAN Chih-shan (francophone) Tél : (03) 571 73 69 - coral.yuan@msa.hinet.net
ou coralyuan@hotmail.com

- Un Correspondant « pandémie grippale » au sein du poste, chargé de la coordination du dispositif - directeur-adjoint, officier de sécurité

- Une cellule « grippe aviaire » activée en cas de crise. Présidée par le directeur du Bureau français de Taipei, elle comprend le conseiller médical grippe aviaire et les chefs de service du Bureau français de Taipei.

- Un stock de produits médicaux, comprenant notamment des traitements antiviraux post-exposition par oseltamivir (Tamiflu), permettant de couvrir les besoins de l’ensemble de la communauté française de Taiwan, ayants droits étrangers compris.

Mesures envisagées pendant la crise

L’organisation du Bureau français de Taipei en cas de crise correspond aux différentes phases et situations prévues dans le plan gouvernemental concernant l’étranger.

La confirmation d’une transmission inter-humaine constitue un seuil très important dans l’évolution du dispositif, dans la mesure où le départ d’une pandémie devient possible. Ce niveau d’alerte, qui correspond à la phase 4 OMS, est déclaré quand une transmission inter-humaine d’un nouveau sous-type est confirmée à partir de la mise en évidence d’une diffusion de personne à personne dans la population générale, avec au moins une épidémie qui dure depuis au minimum 2 semaines dans un pays.

Chaque situation de la période inter-pandémique et pré-pandémique donne lieu à des mesures spécifiques de la part du Bureau français de Taipei parmi lesquelles figurent en priorité l’information des autorités françaises, l’information de la communauté française et le contact avec les autorités locales. La communauté française est associée, par l’intermédiaire du comité de sécurité, aux mesures prises par le Bureau français de Taipei.

Dans l’intérêt du malade, la prise en charge médicale est assurée prioritairement sur place, avec l’appui éventuel du conseiller médical grippe aviaire du Bureau français de Taipei et des moyens thérapeutiques (Tamiflu) et de protection (masques) qui y sont stockés. Ces moyens ne sont toutefois pas destinés à se substituer au système sanitaire local. Ils permettent d’en pallier les déficiences éventuelles.

A partir d’un certain niveau de pandémie, la limitation de l’effectif des agents de l’Etat aux seuls agents indispensables pourra être envisagée. Dans ce cas, seules les activités essentielles, notamment celles en relation avec la pandémie, seront maintenues, les personnels seront réduits aux seuls agents dont la présence est jugée indispensable et les déplacements limités au strict nécessaire. L’accueil du public sera réservé aux urgences.

Sites internet utiles

Site interministériel :
- www.grippeaviaire.gouv.fr

Site du Ministère des affaires étrangères :
- www.diplomatie.gouv.fr, et notamment les rubriques de ce site consacrées à la grippe aviaire et aux conseils aux voyageurs.

Ministère de la Santé :
- www.sante.gouv.fr

Ministère de l’agriculture :
- www.agriculture.gouv.fr

Organisation mondiale de la Santé :
- www.who.int/csr/disease/avian_influenza/en/

Office international des épizooties :
- www.oie.int/eng/AVIAN_INFLUENZA/guidelines.htm

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture :
- www.fao.org/ag/againfo/subjects/fr/health/diseases-cards/special_avian.html

Institut de veille sanitaire :
- www.invs.sante.fr

Dernière modification : 07/07/2011

Haut de page