Séminaire au CEFC


Stéphane Corcuff, directeur de l’antenne de Taipei du CEFC, organise un séminaire qui se tiendra en français à l’Académie Sinica le jeudi 26 septembre 2013 à 14h30 :


Les événements du 28 février 1947 : Ultime bataille de la guerre sino-japonaise ?

En dépit de plus de vingt années de recherches historiques conduites depuis la levée de la loi martiale sur le sujet, les événements dits “du 28 février” [1947], appelés “2.28″ en chinois, restent un sujet brûlant souvent influencé par les idéologies et les programmes politiques. En témoignent, dans la sphère académique, les polémiques qui ont entouré les ouvrages de Huang Chang-jian 黃彰健 en 2007 (二二八事件真相考證稿) et de Chu Hung-yuan 朱浤源 en 2010 (二二八硏究的校勘學視角) sur la question.

La publication de ces ouvrages dénonçant une instrumentalisation des faits par le Parti démocrate progressiste (PDP) et prenant globalement parti pour le récit officiel du Kuomintang (KMT), ont eu l’effet d’une bombe dans le débat public après vingt années de déconstruction régulière du discours traditionnel du KMT sur la question et de démocratisation autorisant un discours alternatif sur les tabous d’antan. Est-il possible de jeter un regard froid sur le 2.28 ?

Il convient pour ce faire de s’extraire des enjeux mémoriels pour donner à notre lecture du 2.28 une contextualisation véritablement historique – d’oublier, en somme, l’ombre portée par “les évènements” sur les enjeux socio-politiques contemporains de Taiwan, pour s’attacher à restituer leur arrière-plan historique complexe. Mais quel est le contexte pertinent, géographiquement comme chronologiquement, qu’il faut adopter ?

Dans une analyse historique questionnée par le contexte géopolitique, ce séminaire fera le point sur les travaux de Victor Louzon, agrégé d’histoire, doctorant sous contrat doctoral à l’IEP de Paris sous la direction d’Yves Chevrier, autour de deux axes :
- un bref tableau de l’évolution des recherches scientifiques menées à Taiwan ces dernières années sur le 2.28, d’une part ;

- et la proposition d’une hypothèse nouvelle de recherche, d’autre part : les événements de février-mars 1947, révolte taiwanaise et péripétie de la guerre civile chinoise, fut aussi, et peut-être surtout, le dernier épisode … de la guerre que Chinois et Japonais se sont livrés sur le Continent entre 1937 et 1945.

En d’autres termes, la dernière bataille d’un guerre conduite en un autre temps, et en un autre lieu, mais entre lesquels la géopolitique de Taiwan au tournant de la seconde guerre mondiale a établi un lien évident.

Pour plus d’information, consultez le site du CEFC.

Dernière modification : 24/09/2013

Haut de page