Visa de transit aéroportuaire

Procédure d’obtention d’un visa de transit aéroportuaire

Définition

Le visa de transit aéroportuaire permet :
de rester le temps d’une correspondance, en zone internationale d’un aéroport ; d’aller d’une zone internationale à une autre zone internationale.

Le visa de transit aéroportuaire ne permet ni l’entrée ni le séjour dans un pays de l’Espace Schengen.

Depuis le 17 novembre 2008 et en application du décret n°2008-1176 du 13 novembre 2008, la section des visas du Bureau français de Taipei ne peut plus instruire, sauf motif impérieux ou imprévisible, les demandes de visas présentées par des usagers qui ne résident pas ou ne résident plus habituellement à Taiwan.

Qui est concerné ?

La liste des pays dont les ressortissants sont concernés par l’obligation de VTA est énumérée à l’annexe IV du Code communautaire des visas.

Liste des pièces à fournir

1. Un passeport ordinaire ou un document de voyage reconnu valable au moins 3 mois après la date d’expiration du visa demandé. Le passeport ou le document de voyage doit contenir au moins 2 pages vierges. (La copie demandée est celle de la page signalétique.)

2. Un formulaire de demande de visa de court séjour dûment rempli et signé par le demandeur.

3. 2 photos d’identité. Veuillez consulter le guide des photos.

4. Réservation du billet d’avion

5. Un visa pour le pays de destination finale si vous y êtes soumis.

6. Tout document permettant d’apprécier la volonté du demandeur de visa de ne pas entrer sur le territoire des États membres de l’Espace Schengen.

7. La copie de la carte de résidence taïwanaise (ARC).

Prendre rendez-vous

Tarif

Dernière modification : 18/12/2013

Haut de page